Au fait, c’est quoi le trail ?

« Trail » en anglais signifie « chemin » ou « sentier ».

Le trail est une épreuve de course à pied qui se pratique exclusivement en milieu naturel, montagne, forêts, campagnes, sur des sentiers accidentés et balisés. Cette spécificité en fait toute la difficulté – et la beauté – en raison de l’instabilité des appuis et des variations météorologiques, car oui, le trail se pratique en toute saison, qu’il neige, pleuve, vente ou que le soleil soit de plomb, et à toute heure, de jour comme de nuit.

Anatomie d’une course

Le trail se pratique sur des chemins accidentés et est une discipline où le plaisir tient, certes, une grande place mais n’empêche pas l’esprit de dépassement de soi et de performance.

Une course peut comporter beaucoup de dénivelés positif et négatif. On désigne ainsi la différence d’altitude en mètres, entre le départ et l’arrivée. On parle de dénivelé positif, D+, en montée, et négatif, D-, en descente.

Il faut donc aimer les longues montées et descentes et savoir pratiquer la course sur tout type de terrain, en courant ou en marchant selon la difficulté.
La proportion de routes goudronnées n’excèdera, en général, jamais 15 à 25 % de la totalité du parcours.

La distance d’un trail peut varier d’une dizaine de kilomètres à plus d’une centaine pour les ultra-trails. Ils sont classés en cinq catégories :

Kilomètre vertical = mille mètres de dénivelé positif
La course de montagne de 10 à 30 km
Le trail courte distance < 30 km
Le trail moyenne distance : entre 30 et 80 km avec un dénivelé de 1000 à 3000 m
L’ultra-trail : plus de 90-100 km

Qui peut courir ?

Le trail est considérée comme une discipline difficile, parfois même dangereuse, et les coureurs ont besoin d’avoir une bonne base en course à pied. Mais courir en montagne, sur des chemins de terre ou en forêt est complètement différent de la course sur route : le rythme est différent et les muscles travaillent autrement. Le trail nécessite donc un entraînement spécifique à part entière.

Si vous voulez vous lancer dans le trail, la meilleure des approches est de commencer à courir en campagne, sur des chemins de terres un peu accidentés. Au fur et à mesure, vous pourrez augmenter la difficulté en changeant de terrain, par exemple en passant dans des sous-bois où il y aura plus d’obstacles et de dénivelés.

Les temps de course en trail sont très variables mais les tops trailers courent souvent à plus de 15 km/h. A chacun son rythme et ses objectifs. Le trail, on vous le redira souvent, c’est une question de connaissance de soi, aussi.

Quel équipement ?

Le trail est une course en semi-autosuffisance. Des ravitaillements sont prévus tous les 20 km mais le reste du temps, le coureur doit gérer son ravitaillement et porter avec lui de quoi boire (gourde, flasque) et des snacks (gels) pour éviter les baisses d’énergie.

Il est donc crucial pour vous d’avoir un équipement adapté à cette discipline.

On ne peut pas courir sur des chemins difficiles avec des runnings prévues pour la route.
Les chaussures pour le trail sont plus résistantes avec une semelle renforcée et à crans pour mieux adhérer aux différents sentiers et amortir les chocs.

L’autre indispensable est bien sûr le sac pour emmener avec vous de quoi vous hydrater et prendre des collations. C’est ainsi que vous pourrez partir sur les chemins et tenir pendant de longues heures.

A cet usage, Freexion a développé un sac « gilet » d’une contenance de 10 L. Le but de cette forme particulière de sac est qu’il puisse être porté au plus près du corps afin d’éviter les frottements et ballottements qui sont source d’inconfort et nuisent aux performances de la course.

En général une liste de matériel obligatoire est indiquée selon les courses, il vous suffira de consulter le site d’organisation du trail que vous voulez faire pour vous la procurer.

L’esprit du trail

Dans le trail, on se retrouve face à soi-même et aux éléments. Mais peu importe le classement, le chrono, ce qui compte le plus c’est d’être finisher, d’avoir pu finir la course dans le temps imparti.
C’est l’esprit du trail, un challenge avec soi-même pour dépasser ses limites et se prouver de quoi on est capables. C’est aussi être en communion avec la nature et apprendre à écouter son corps.

Merci de partager cet article si vous connaissez quelqu’un qui se tâte pour démarrer le trail et qui ne comprend pas pourquoi vous y retournez chaque weekend !

Auteur Freexion

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *