20 % physique, 80 % mental.

Vous lisez bien, votre course se joue à 80 % au mental et c’est ce qui va faire toute la différence lors de vos courses.
En tant que tel, et quelle que soit la distance ou la performance en jeu, le mental va donc nécessiter une préparation et un entrainement au même titre que le corps.

Nous vous avions déjà expliqué comment apprendre à gérer et éliminer le stress. Aujourd’hui, nous vous dévoilons les 3 clés pour développer le mental, le renforcer et être bien dans sa tête et ses baskets le jour J.

Haro sur la Motivation

Pour tenir sur la durée et finir un trail, il faut rester mo-ti-vé. Comment ?

En se fixant un objectif réaliste et réalisable, basé sur une bonne connaissance de soi.

Cet objectif principal, vous pouvez le jalonner de sous-objectifs à valider au fur et à mesure. Par exemple : être finisher (toujours être finisher !), rester sous une fréquence cardiaque, un chrono limite à chaque point de contrôle…

Attention toutefois à ne pas établir d’objectif en fonction des autres : vous n’avez aucun contrôle sur leur performance et cela créera seulement un stress inutile. Il ne faut donc pas confondre résultat et performance.

On balise ainsi sa progression de petits challenges intermédiaires. Plus ils sont variés, plus ils maintiennent et entretiennent la motivation tout au long de la course.

Combatif tel le Lion

À entrainement difficile, course facile

En trail on se retrouve face à soi-même, à l’environnement, à la douleur. Tout un ensemble de paramètres qui peuvent être un frein à notre expérience et à nos performances. Mais en se battant comme un lion, en ne lâchant rien, c’est toute la course et son issue que l’on peut changer.

Pour préparer et développer cette résistance, prévoyez des séances où l’objectif est de dépasser ses limites : en rallongeant petit à petit les distances, en travaillant sur des muscles fatigués, en variant l’environnement, les conditions météorologiques.

Il peut être intéressant aussi de prévoir ces séances à plusieurs coureurs afin de créer l’émulation tout en respectant, bien sûr, les périodes de repos nécessaires.

Absolue Concentration

Avant le départ de la course, une grande concentration permet de réduire et de gérer le stress. Cette concentration augmente tout au long du trail pour faire face aux obstacles et prévenir les chutes. On la travaille par des exercices de relaxation, l’observation et la visualisation.

Pour garder les yeux fixés sur l’objectif, il est nécessaire d’éliminer tout ce qui pourrait se mettre entre vous et la concentration en ayant de bonnes techniques de gestion du stress (=>prépa mentale 1).

En suivant ces principes et en éliminant le stress, vous vous forgerez un mental d’acier qui sera un véritable moteur pour vous mener d’un bout à l’autre de la course.
De la même façon que vous vous entrainez pour vos trails, que vous vous échauffez, vous étirez et repoussez vos limites, de la même façon vous devez préparer votre mental afin d’être en mesure de mobiliser toute l’énergie dont vous avez besoin pour atteindre la ligne d’arrivée et cocher au passage chacun de vos objectifs.

Bonne préparation à tous !

Auteur Freexion

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *